Product Description

Pour toute commande groupées, écrire à l’auteur sur son adresse email, afin de minimiser les frais de port.

Août 1944 Nous retrouvons dans ce second tome les Fallschirmjäger du General Meindl dans le secteur de Vire, faisant face à la fois aux Américains et aux Britanniques. Soutenus par leurs camarades de la 363. Inf.-Div., quasiment démunis d’appui lourd, paras et Landser doivent affronter des bataillons blindés. Pour anéantir et détruire les Sherman, ils ne disposent que de Panzerfaust et de mines magnétiques. A la mi-août 44, les effectifs de Meindl ont fondu des deux-tiers… Seule la ruse et le sacrifice d’unités d’arrière-garde permettent de sauver le reste du II. Fallschirmjäger-Korps. Atterrés par la disparition de ses officiers, le General Meindl ne peut plus compter que sur ses chefs de compagnies, ou encore des sous-officiers courageux. Enfin, c’est le repli en direction de l’Orne, en passant par Tinchebray – Flers. Bientôt engagés dans la poche de Falaise – Chambois, le General Meindl organise un fantastique exploit en organisant la percée de 100 000 hommes, sous l’autorité de l’Oberstgruppenführer Hausser, le commandant de la 7. Armee, qui bientôt se retrouve blessé lui aussi. Il ne reste plus qu’à filer vers la Seine pour échapper au rouleau compresseur allié. 4 000 seulement traverseront le fleuve, sur 22 000 hommes engagés début juin. Les Fallschirmjäger de Meindl entrent dans la légende, en gagnant le respect de leurs adversaires. Ce récit est renforcé par les souvenirs de la fille du General Meindl, Ursula, qui a apporté des informations inédites à l’auteur.

 

Ecrire à l’auteur pour les commandes groupées. Ne pas tenir compte du site.