Description du projet

Après l’échec de l’offensive allemande contre Moscou au début de décembre 1941,
la 4. Armee du Groupe d’armées Centre est frappée par la contre-offensive de la 43e Armée
soviétique, qui brise son front à plusieurs endroits, avec pour objectif de faire sa jonction
avec les restes de la 33e Armée soviétique, encerclée par les divisions de la 4e Armée.
La température descend si bas que de nombreux cas de gelures sont signalés très rapidement.
Le Major General Golubev de la 43e Armée, reste persuadé que ses troupes gagneront la
partie, car les Allemands ne sont guère équipés contre le froid, contrairement aux Russes.
Comme plusieurs divisions relevant de la 4. Armee, la 98. Inf.-Div., qui a été engagée
sans relâche depuis deux mois, n’est plus l’ombre que d’elle-même. Son commandant, le
Generalmajor Gareis, s’est évertué à donner le meilleur de lui-même pour organiser les
défenses de Medyn et de sa région. Il a vu ses effectifs fondre comme neige au soleil, et les
renforts qui lui ont été attribués se trouvent dans un état d’affaiblissement comparable à ses
unités divisionnaires. Chacun de ses trois régiments compte environ 150 soldats. Si l’on
compare avec l’effectif initial de sa division, nous arrivons au chiffre de 6 000 combattants
sur les 12 500 initiaux !
Sa situation devient si désespérée qu’il fait appel
aux hommes de l’arrière et des services de l’intendance,
chauffeurs, comptables, secrétaires, musiciens, etc., pour
renforcer les premières lignes, et se défendre contre les restes
de la 33e Armée soviétique, qui se trouve sur ses arrières, et
la 43e, qui lui fait face…